Légende Amérindienne : L'histoire du loup blanc et du loup noir

Légende Amérindienne : L'histoire des deux loups

Légende amérindienne loup blanc loup noir histoire des deux loups Cherokee peuple indien Amérique

Lors d'un cours de yoga que j'ai eu l'autre jour, mon professeur a partagé cette légende amérindienne :

C'est l'histoire d'un vieux sage Cherokee qui enseigne la vie à son petit-fils.

"Une bagarre se déroule en moi", dit-il au garçon. "C'est un combat terrible entre deux loups.

L'un est le mal - il est colère, envie, tristesse, regret, avidité, arrogance, apitoiement sur soi, culpabilité, ressentiment, infériorité, mensonge, faux orgueil, supériorité, et ego.

L'autre est bon - il est joie, paix, amour, espérance, sérénité, humilité, bonté, bienveillance, empathie, générosité, vérité, compassion et foi. Le même combat se déroule à l'intérieur de toi - et à l'intérieur de toutes les autres personnes, aussi."

Le petit-fils y réfléchit une minute et demanda à son grand-père : "Quel loup va gagner ?"

Le vieux sage Cherokee a simplement répondu : "Celui que tu nourris."

Que vous entendiez cette histoire pour la première fois ou non, c'est un rappel important du pouvoir que nous avons sur nos expériences et nos émotions.

 

Légende amérindienne : Interprétation de l'histoire des deux loups

Il est facile de se sentir victime dans des situations et des circonstances difficiles dans notre vie. Nous voulons comprendre nos pensées, nos sentiments et nos expériences négatives, alors nous blâmons d'autres personnes, objets ou événements. Nous nous tournons vers l'extérieur pour essayer de comprendre ce qui se passe en nous. On fait ça tout le temps. Pourquoi ? C'est notre façon de faire face à des situations incontrôlables et de nous sentir plus en contrôle.

Le problème de cette approche, cependant, est qu'elle nous prive de notre responsabilité personnelle et de notre liberté de choix. Dans notre tentative de nous sentir plus en contrôle (en blâmant les autres pour notre expérience), nous nous dépouillons en fait de notre propre pouvoir. Ce pouvoir est perdu dès que nous devenons dépendants d'autres personnes ou de choses pour nous faire sentir d'une certaine façon. Que ce sentiment soit positif ou négatif, nous n'assumons plus l'entière responsabilité de nos propres émotions ou expériences lorsque nous croyons qu'elles sont le résultat d'une autre chose que notre propre choix.

 

Comment éviter le loup noir ?

En exerçant votre liberté de choix, vous pouvez prendre une décision qui changera votre vie en choisissant le loup que vous voulez nourrir. Nourrissez-vous le loup qui a faim de colère, d'envie, de tristesse, de regret, de regret, d'avidité, d'arrogance, d'apitoiement sur soi, de culpabilité, de ressentiment, d'infériorité, de mensonge, de faux orgueil, de supériorité, d'ego ? Ce méchant loup est aussi votre critique intérieure. Celui qui vous dit que vous êtes un échec, celui qui dit que personne ne vous aimera ou ne vous comprendra pour qui vous êtes. Ce loup est une représentation de votre dépression, de votre anxiété et de votre faible estime de soi. Tu veux nourrir ce loup ? Tu le nourris déjà ?

En coupant son approvisionnement alimentaire, vous ferez le choix d'utiliser votre énergie et vos ressources pour des pensées, des sentiments et des émotions qui vous servent de façon saine. Bien que vous puissiez reconnaître les émotions négatives qui se produisent en vous, vous n'avez pas besoin de vous y attacher ou de continuer à leur accorder de l'attention. Le fait que tu te concentres sur autre chose est un signe pour ce loup que tu n'es pas intéressé à lui donner à manger. Et bien qu'il faille un certain temps pour que ce loup perde sa force et sa puissance, il finira par se rendre - tout comme vos pensées et vos émotions inutiles. Une fois que vous cessez de vous fixer sur eux, ils finiront par s'éloigner.



Et donc, comment choisir le loup blanc ?

Eh bien, il ne va certainement pas se nourrir tout seul.

Tout comme vous le feriez avec le mauvais loup, il est impératif que vous exerciez votre liberté de choix et décidiez de nourrir le loup de joie, de paix, d'amour, d'espérance, de sérénité, d'humilité, de bonté, de bienveillance, d'empathie, de générosité, de vérité, de compassion, de foi. Nous nous tournons souvent vers des objets extérieurs pour notre épanouissement et notre bonheur. Nous nous attendons à ce que ces choses (un nouvel emploi, une relation, des vacances somptueuses, une toute nouvelle paire de chaussures, un verre de vin, etc.) nous fassent enfin ressentir ce que nous voulons. Et même si cela peut apporter une satisfaction momentanée, il n'est pas réaliste de maintenir cela à long terme.

 

Ce qu'il faut retenir de l'histoire des deux loups

Le bonheur n'est pas un état conditionnel. C'est un état d'être. Le vrai bonheur durable vient du choix actif d'être heureux, plutôt que de dépendre de choses extérieures pour vous rendre heureux. Plus nous recherchons le bonheur, et le cherchons comme si c'était un trésor que nous trouverions, moins nous nourrissons le loup qui est en nous. Vous avez déjà tout ce dont vous avez besoin pour être heureux parce que vous êtes entier tel que vous êtes, en ce moment. Le sentiment et l'expérience du bonheur viennent de nourrir le loup de l'intérieur. À mesure qu'il grandira et deviendra plus fort, il sera mieux équipé pour relever les défis de la vie. Si vous choisissez de ne nourrir que lui, il gagnera toujours.


 Découvrez nos autres articles :